Dacoromania litteraria este o revistă de istorie literară, publicată preponderent în limbi străine si dedicată culturilor literare din spaţiul românesc. Citeste mai mult...


4 | 2017
Formes de vie à l’Est
Forms of Life in the East

Dossier coordonné par / Edited by Angelo Mitchievici, Adrian Tudurachi

ISSN 2360 – 5189
ISSN–L 2360 – 5189
[Text integral]

Ce dossier thématique a son point de départ dans une tentative, assumée comme un défi, d’appliquer aux réalités des cultures de l’Europe Centrale et de l’Est la bibliographie récente réunie autour des formes de vie. Dans une enquête concernant des contextes particuliers géographiques et historiques, nous nous sommes proposés la focalisation sur un atelier régional des formes de vie, dans lequel la littérature, la pensée et l’éthique se tressent indissociablement : l’Europe de l’Est, comme un cadre de la pluralité des formes et de leur engagement dans la politique et dans la vie. Cela concerne bien entendu l’inventaire pittoresque des conduites locales qui incarnent le style de l’européen récent et marginal : l’ancien communiste marqué par la nostalgie, le migrateur à la recherche d’une vie meilleure dans l’Occident, le Gitan nomade, le pauvre. Mais cela comprend aussi la façon dans laquelle ces sociétés, caractérisées par la dépendance économique ou politique, par la précarité historique et par l’attachement profond et nationaliste à la communauté, s’investissent dans le formel de l’existence, dont elles nourrissent leurs expériences artistiques, littéraires ou réflexives. Il faut apprécier à sa juste mesure l’importance de la « vie » dans l’émergence et le développement des formes culturelles dans ces espaces marginaux. Par leur acte fondateur, ces « cultures nationales », créées ou réinventées au XIXe siècle, se sont appuyées sur la transformation des mœurs et des habitudes en art : les littératures de cette région de l’Europe ont compensé l’absence des patrimoines littéraires multiséculaires par la ré-figuration esthétique d’une composante éthique et par la mise en œuvre des formalités de l’existence. Dans cet espace, l’action culturelle noue – presque naturellement – l’esthétique des œuvres, les pratiques ethniques de la vie et la politique de la légitimation nationale. C’est toujours de la vie qu’il s’agit dans le rythme historique effréné des changements sociaux qui a marqué cette partie de l’Europe. Définies par des révolutions, modelées par des alternances de régime politique et de système des valeurs sociales, ces cultures sont déchirées par des dates-charnières – 1848, 1918, 1947, 1989 –, capables d’affecter profondément le cours des biographies et des existences, collectives ou individuelles. On ne doit pas ignorer la nouveauté du nationalisme comme forme de vie, source d’émotions publiques et privées inédites, éprouvées avec tant de maladresse et d’hésitations par les gens du XIXe siècle ; tout comme il faut évoquer l’expérience de l’« homme nouveau », promu par la propagande communiste et illustré dans une production romanesque aussi riche que stéréotypée, une vita nova artificielle et rejetée par le corps social. C’est presqu’une marque de l’Europe Centrale et de l’Est cette sensibilité au déséquilibre et à l’alternance rapide des modèles de vie, à la nouveauté et à l’impropriété, à la succession des entrées et des sorties, aux adaptations incomplètes et aux abandons. Au fond, c’est un écrivain de l’Est, Franz Kafka, qui a le plus marqué dans la culture occidentale le thème du devenir et de l’alternance des régimes de vie.



Angelo MITCHIEVICI, Adrian TUDURACHI
La vie. Mode d’emploi culturel / 5
Puissances de la vie / The forces of life

Déclinaisons de la vie: le quotidien / The extensions of life: everyday life

Déclinaisons de la vie: le dandysme / The extensions of life: dandyism

Déclinaisons de la vie: la discipline / The extensions of life: discipline

Documents

Comptes rendus / Book Reviews

Contributeurs / Contributors / 199